Ma vie ne regarde personne

MA VIE NE REGARDE PERSONNE

Une installation vidéo autour de l’œuvre de Claude Monet

Par Stéphane Collin et Mary Leroy. Ecrits et images sont également réunis dans un livre en venteICI. « Monet n’aimait pas parler de lui mais au fil d’une impressionnante correspondance, il s’est raconté sans relâche. Ses lettres à ses proches – son intimité ainsi révélée – sont à l’origine de ce travail : comment s’élabore l’œuvre artistique, comment se fabrique-t-elle ? Par quelle alchimie extraordinaire, les cheminements de l’âme (souvent tourmentée) trouvent-ils enfin leur expression ?

La solitude, la mélancolie, le doute, l’euphorie sont des sentiments que nous éprouvons tous, chacun à notre manière. Ainsi lorsque Monet sombre, qu’il se désespère, qu’il donne alors toute la mesure de son humanité, se reconnaît-on facilement en lui. On comprend combien la création est une épreuve, un geste douloureux, combien elle est souffrance pour les siens.
/J’ai vidé mon sac et ne suis plus bon à rien./
Quatre séquences ont été retenues ici : la cathédrale de Rouen, Pourville-sur-mer, Camille (la muse), les nymphéas à Giverny. Elles sont le cadre du monde sonore et visuel qui lui était familier. En filigrane, des archives – photographies, films anciens – rappellent ce temps révolu qui nous hante plus que jamais.
C’est à ce voyage inédit que l’on convie ici le spectateur-lecteur, entre cinéma et écriture, entre peinture et mouvement : une vidéographie qui, avec sa propre grammaire, offre un regard neuf et résolument subjectif sur le plus grand des impressionnistes. »

Article de presse : « Paris – Normandie »

Publicités