« Croquer les Fougères. Pour en finir avec le sacré ? »

Résidence de de création 2015-2017 /

Arpenter les paysages pour voir et sentir les forêts : Argonne, Woëvre, Côtes de Meuse.
Aller sous la terre à Vauquois ou à Vaux, ramper dans les fougères.
Rencontrer une salamandre et un ver luisant, croiser les tritons ou les lapins de Garenne.
Passer du front à l’arrière front.
Marcher en silence à la cote 304 et pique-niquer au fort de Douaumont.
Déambuler dans le camp nègre et interviewer les insectes.
Parler aux chênes centenaires et prendre des nouvelles des poilus.
Filmer des courses dans la forêt et se coucher pour dormir face au ciel.
Ecouter les engins de forestage et enregistrer le vol des chauve-souris.
Déchiffrer les chansons des Tommys et lire le journal d’un sniper.
Chercher Max le canon perdu et trouver une balle ou une semelle de godillot.
Se demander s’il y a des monuments aux morts en Allemagne.
Buter sur le béton et la ferraille.
Toucher les stalactites et les mousses souterraines.

DSC05716Des artistes d’aujourd’hui explorent les paysages et les lieux qui ont été le théâtre des combats, qui sont aujourd’hui le théâtre de la mémoire et surtout de la vie. Ils parlent français, allemand, anglais ou italien. Ils sont : danseurs (Emilie Borgo et Céline Larrère), cinéaste (Stéphane Collin), musiciens (Elisabeth Flunger et Lee Patterson), poète (Emmanuelle Pellegrini), spécialiste de l’environnement (Laurence Lenhard).
Ils se demandent pourquoi et comment.

Le Camp Marguerre est leur camp de base : à l’arrière front allemand, dans cette
« Beton Fabrik » fascinante qui évoque aujourd’hui une cité perdue ou les temples d’angkor. Ils s’intéressent à la beauté fracassante de la vie qui est là, ici, partout.

2P1190039

Textes, films, enregistrements et musiques, parcours chorégraphiés sont en préparation pour une création qui sera proposée en 2017.
Leur première rencontre a eu lieu en juillet 2015.

Une proposition de Vu D’un Oeuf-centre artistique rural- Dans le cadre du centenaire
de la première guerre mondiale. Avec le soutien du Conseil Départemental de la Meuse.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s