« Croquer les Fougères. Pour en finir avec le sacré ? »

Résidence de de création 2015-2017 /

Arpenter les paysages pour voir et sentir les forêts : Argonne, Woëvre, Côtes de Meuse.
Aller sous la terre à Vauquois ou à Vaux, ramper dans les fougères.
Rencontrer une salamandre et un ver luisant, croiser les tritons ou les lapins de Garenne.
Passer du front à l’arrière front.
Marcher en silence à la cote 304 et pique-niquer au fort de Douaumont.
Déambuler dans le camp nègre et interviewer les insectes.
Parler aux chênes centenaires et prendre des nouvelles des poilus.
Filmer des courses dans la forêt et se coucher pour dormir face au ciel.
Ecouter les engins de forestage et enregistrer le vol des chauve-souris.
Déchiffrer les chansons des Tommys et lire le journal d’un sniper.
Chercher Max le canon perdu et trouver une balle ou une semelle de godillot.
Se demander s’il y a des monuments aux morts en Allemagne.
Buter sur le béton et la ferraille.
Toucher les stalactites et les mousses souterraines.

DSC05716Des artistes d’aujourd’hui explorent les paysages et les lieux qui ont été le théâtre des combats, qui sont aujourd’hui le théâtre de la mémoire et surtout de la vie. Ils parlent français, allemand, anglais ou italien. Ils sont : danseurs (Emilie Borgo et Céline Larrère), cinéaste (Stéphane Collin), musiciens (Elisabeth Flunger et Lee Patterson), poète (Emmanuelle Pellegrini), spécialiste de l’environnement (Laurence Lenhard).
Ils se demandent pourquoi et comment.

Le Camp Marguerre est leur camp de base : à l’arrière front allemand, dans cette
« Beton Fabrik » fascinante qui évoque aujourd’hui une cité perdue ou les temples d’angkor. Ils s’intéressent à la beauté fracassante de la vie qui est là, ici, partout.

2P1190039

Textes, films, enregistrements et musiques, parcours chorégraphiés sont en préparation pour une création qui sera proposée en 2017.
Leur première rencontre a eu lieu en juillet 2015.

Une proposition de Vu D’un Oeuf-centre artistique rural- Dans le cadre du centenaire
de la première guerre mondiale. Avec le soutien du Conseil Départemental de la Meuse.


 

Atelier Corps à Corps

Ils ont dansé, ils ont imaginé, ils ont pris des photographies, ils ont regardé, ils se sont écoutés, ils ont vu un spectacle, ils ont appris à se connaître autrement. En quelques mois, des enfants d’âges différents ont pu grâce à Eve Petermann —chorégraphe et photographe— et à l’énergie des enseignantes, faire un parcours artisitique et humain, dense et joyeux. Un petit livret Corps à Corps en témoigne : une trace d’un moment fort vécu ensemble !

Restitution de l’atelier « CORPS à CORPS »
le vendredi 26 juin à 14h au Pôle Culturel de Fresnes-en-Woëvre
Avec les élèves du CP/CE1 et du CM1/CM2 de l’école primaire de Fresnes-en-Woëvre, leurs enseignants et Eve Petermann (chorégraphe & photographe)

 

Bienvenue dans la nouvelle saison de Vu D’un Oeuf !

Bonjour à tous

La saison 2015 de Vu D’un Oeuf s’annonce riche en création et rencontres avec les ateliers-création, une nouvelle résidence de création autour du centenaire de la première guerre mondiale et bien sûr le festival Densités dont la 22° édition aura lieu du 23 au 25 octobre prochain.

– L’atelier CORPS A CORPS conduit par la chorégraphe-photographe Eve Petermann bat actuellement son plein avec l’école primaire de Fresnes-en-Woëvre. Une présentation au public aura lieu au Pôle culturel de Fresnes-en-Woëvre le 26 juin prochain.

–  LES CHRONIQUES MARAICHERES en partenariat avec l’ADAPEI de la Meuse : danse et théâtre d’objets avec la chorégraphe Céline Larrère et la plasticienne Marie Bouchacourt.

– Un atelier en partenariat avec le Centre Hospitalier de Verdun-Saint Mihiel autour de la danse avec la chorégraphe Emilie BORGO qui débute le 30 avril prochain.

– CROQUER LES FOUGERES : la résidence de création autour du centenaire qui aboutira à l’été 2017.

Beaucoup d’autres choses encore très bientôt et en détail. Vive le printemps !

21° Festival Densités : 24-25-26 octobre 2014

Les noms…
Laura Altman. Pierre Berthet. Monika Brooks. Christian Chiron. Fernand Deroussen. Jacques Di Donato. Kevin Drumm. Isabelle Duthoit. Bruno Fleurence. Hélène Gehin. Vinko Globokar. Ivan Gruselle. Steve Gander. Thomas Guérineau. John Hegre. Yannick Herpin. Werner Klüppelholz. Céline Larrère. Jason Lescalleet. Eivind Lonning. Magda Mayas. Roméo Monteiro. Nicolas Nageotte. Marc Namblard. Jean Pallandre. Marc Pichelin. Mathias Ponthévia. Espen Reinertsen. Arnaud Rivière. Hugo Roussel. Thomas Tilly. Roger Turner. Fred Van Hove.

Une Architecture du Sensible • 07/06/14

Danse, Musique et Architecture
au Collège Louis Pergaud de Fresnes

Le collège Louis Pergaud est un bâtiment comme il y en a des millions dans le monde moderne. Comment le voir autrement ? Comment le percevoir autrement ?
Et finalement comment en faire plus qu’un lieu de passage, un lieu où on aimerait rester, être, inventer voire rêver ? Depuis le début de l’année et durant près de quinze journées, 25 élèves du collège emmenés par trois artistes et leurs professeurs ont exploré leur établissement. Exploration chorégraphique, enregistrements sonores, travail du corps et de composition sonore ont ponctué une année riche en découvertes et inventions. Venez nombreux !
Avec la participation de 25 élèves des classes de 5° et 4°. Les artistes : Lila Deridj et Pauline Brottes (chorégraphes), Thomas Tilly (musicien). Les enseignantes : Valérie Bohin et Valérie Klein.Image