Festival Densités

Depuis 20 ans le Festival Densités est là.
Des centaines de concerts et de performances avec des artistes de tous les continents (sauf l’Antarctique), des expositions, d’innombrables rencontres ont eu lieu dans ce petit coin de Meuse… Et depuis le début de son histoire le festival est curieux, chercheur, convivial et sans se prendre au sérieux, il fait sérieusement les choses.
L’histoire d’un festival ne s’écrit pas dans un livre ou sur un monument. Elle se vit. Dans l’intensité du “ MAINTENANT maintenant ”.
Il y aura comme souvent ce mélange d’artistes de tous bords : musiciens, compositeurs, danseurs, cinéastes, saltimbanques qui tracent un parcours singulier au cœur de la création d’aujourd’hui. Avec des compagnons de route comme Otomo Yoshihide, Frédéric Le Junter, John Russel ou Jérôme Noetinger. Avec des découvertes comme les musiciennes de “ Freie Radikale ”, le hollandais Peter Zegveld. Avec de jeunes et moins jeunes acteurs de la scène française comme le Collectif Ishtar, Christian Pruvost , Patricia Dallio, Jean-Sébastien Mariage et Frédéric Galiay…
Avec des danseurs de tous horizons comme Emilie Borgo, Jules Beckmann, Alessandro Franschelli ou Sabina Holzer… Et aussi du cinéma.
Alors cette vingtième édition est une nouvelle proposition d’aventure avec un petit air de fête en plus et près de vingt performances avec des improvisateurs, des rockers, des danseurs, des constructeurs… De quoi partager les rêves de ces rêveurs du temps réel.

« Of course there’ll be another NOW along shortly, but it won’t be the same NOW. It won’t be this NOW; the NOW now. There is no other activity that is as well equipped to deal with the recognition that the present is absolutely unique as playing is ».

« Bien sûr un autre MAINTENANT arrivera dans peu de temps, mais ça ne sera pas le même MAINTENANT. Ce ne sera pas ce MAINTENANT là ; 
le MAINTENANT de maintenant. Jouer de la musique est la seule activité capable d’affronter l’instantanéité unique du présent ».
Derek Bailey, 1930-2005

La photo de Lila Derridj figurant dans le programme papier est de de Denis Darzacq.